Événementiel vs. évènementiel : le match

Le terme « événementiel » réfère à une signification claire et consensuelle. L’événementiel, c’est ce qui se rapporte à l’événement. Le vrai problème se pose quand il s’agit de l’orthographier : « événement » ou « évènement » ? Regard sur les mystères de l’orthographe française.

Les point de vue des dictionnaires

Peu importe l’ouvrage auquel on se réfère, du Larousse au Robert en passant par les dictionnaires en ligne, les définitions d’« événementiel » sont unanimes. Sur Wikitionnaire, on trouve la justification suivante :

 

Question définition, aucun problème. Cependant, la langue française a cette spécificité qu’elle comporte un nombre incalculable d’exceptions et de faux-semblants. Dès lors, si la prononciation est similaire, l’écriture du terme diverge. Toujours sur Wikitionnaire, on rencontre également cette page-ci :

 

Même mot, même définition. Mais une différence à peine visible nous apparait : l’accent, qui passe de l’aigu au grave. Pour qui est familier avec l’alphabet phonétique, on se rend compte également que la prononciation est la même entre les deux orthographes : c’est celle de la deuxième orthographe, « évènementiel », avec l’accent grave.

Bien logiquement donc, on suppose que la juste orthographe est celle avec l’accent grave. Cependant, on rencontre communément les deux versions, sur le web comme ailleurs. C’est à se demander ce qui justifie cet état de fait. Et dans ce genre de cas, l’Académie Française n’est jamais très loin.

Deux versions, mais…

En consultant la page Wikipédia consacrée au terme « événement », on y découvre un paragraphe dédié aux deux variantes orthographiques. On apprend que dans l’édition de 1740 du dictionnaire de l’Académie Française, le terme « événement » s’orthographie avec un accent aigu. Premier élément de réponse, donc.

En 1878, l’Académie propose une rectification dans l’accentuation de certains mots à l’accent aigu et dont la prononciation correspond à un accent grave, comme collége ou avénement. Toutefois, nulle correction pour événement, qui conserve sa graphie originelle.

Ce n’est qu’à la fin du XXe siècle, avec les rectifications orthographiques du français de 1990, qu’« évènement » intègre les dictionnaires. C’est pour correspondre à sa prononciation que l’accent passe de l’aigu au grave. Pour autant, « événement » ne disparait pas des livres et continue d’être accepté par l’Académie Française. De même chez les individus, les deux variantes sont tout autant usitées ; on remarque même une prévalence pour « événement ».

La réponse

Alors, quelle orthographe est la bonne ? Réponse : les deux mon capitaine ! « événementiel » dans une orthographe traditionnelle, et « évènementiel » dans une orthographe rectifiée en 1990. Les deux variantes sont acceptées, tant dans les dictionnaires que dans les usages.

Libre à vous alors d’adopter l’orthographe qui vous convient le mieux, selon que vous soyez puriste ou visionnaire.

Partagez cet article !

Showing 2 comments
  • mezo
    Répondre

    I’m reallү enjoying the design and layout ߋf your blog.
    It’s a vеry easy on the eyes ԝhich maкes it mᥙch m᧐re pleasant foг me too come here and visit more often. Did
    you hire out a developer tо create yoᥙr theme?

    Fantastic woгk!

    • MoonGroup
      Répondre

      Hi, Thank you very much for your comment ! Nope, it’s from a premium theme, and then we did everything home made 😉

Leave a Comment

Contactez-nous

Nous ne sommes pas disponibles tout de suite, mais envoyez-nous un message et nous reviendrons vers vous dès que possible.

Start typing and press Enter to search